Retour sur la table ronde, « Architecture militaire, une culture partagée entre Grèce et Provence »

Visite du site de Saint-Blaise (Saint-Mitre-les-Remparts), présentation de Jean Chausserie Laprée (Photo Zugmeyer)
Intervention de N. Petrochilos (Ephorie de Phocide) sur les fortification de Chaleion (Photo Zugmeyer)
Intervention de P. Kounouklas (Ephorate of Antiquities of Fthiotida and Eurytania) (Photo Zugmeyer)

La rencontre sur l’architecture militaire en Grèce et en Provence qui s’est déroulée les 23 et 24 novembre 2017 à la MMSH de Aix-en-Provence a donné lieu à des échanges passionnants autour des exposés. Des fortifications, peu ou mal connues, ont été mises en lumière et de nombreux documents inédits ont été présentés. Le public était au rendez-vous et malgré le temps maussade, la visite du magnifique site de Saint-Blaise à Saint-Mitre-les-Remparts a elle aussi attiré de nombreux amateurs de fortifications. Jean Chausserie Laprée (le conservateur en chef du patrimoine de la Ville de Martigues) qui a mené la visite, nous a présenté les projets et les recherches en cours sur ce site.

Ces rencontres particulièrement riches feront l’objet d’une publication à l’Ecole Française d’Athènes dans le BCH 2019.1.

Public de la salle Paul Albert Février le 23 Novembre (Photo Zugmeyer)
Visite du site de Saint-Blaise (Saint-Mitre-les-Remparts)
(Photo Zugmeyer)
N. Petrochilos, A. Loulelis , A. Tsaroucha et P.Kounouklas, pendant la visite du site archéologique de Saint-Blaise
(Photo S. Duval)
Visite du site de Saint-Blaise (Saint-Mitre-les-Remparts) présentation des fouilles par Jean Chausserie-Laprée (Photo Zugmeyer)
H. Tréziny et Jean Chausserie-Laprée pendant la visite du site archéologique de Saint-Blaise
(Photo S. Duval)
Visite du site de Saint-Blaise (Saint-Mitre-les-Remparts) présentation de la basilique paléochrétienne par N. Faucherre (Photo Zugmeyer)
A. Badie et un merlon du rempart pendant la visite du site archéologique de Saint-Blaise
(Photo Zugmeyer)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.